CPI_Biya171016700

Mgr Yves Plumey : L'Archevêque Emérite de Garoua a été assassiné à Ngaoundéré dans la nuit du 3 septembre 1991 dans des circonstances restées mystérieuses jusqu'à ce jour.

En voyage Apostolique au Cameroun en 1995, le Pape Jean -Paul a salué sa mémoire en ces termes : " Mgr Yves Plumey, une des grandes figures de l'Eglise camerounaise, " ce Pasteur vénéré qui avait tant fait pour l'Eglise du Nord du Cameroun, assassiné il y a quatre ans dans des circonstances encore inexpliquées ".

Mgr Jean Kounou : Originaire du Département de la Lékié, ordonné prêtre en 1941. Etudes théologiques au Grand Séminaire de Mvolyé. Prélat de Sa Sainteté. De 1959 à 1979, Curé à Ngomedzap, Diocèse de Mbalmayo. Il est assassiné en 1982, en même temps que l'Abbé Materne Bikoa. Les deux assassins sont entrés chez lui. L'un d'eux était le cuisinier.

Père Engelbert Mveng : Le matin du 23 avril 1995, le Père Engelbert. Mveng fut trouvé mort, une profonde blessure à la tête. Un meurtre inexplicable, puisque rien n'avait été emporté de sa chambre.

Abbé Joseph Mbassi : Ancien Rédacteur en Chef de L'Effort Camerounais, on le trouva mort le matin du 26 octobre 1988 dans sa chambre. Ce n'était pas l'œuvre des voleurs, du fait que, dans la chambre, rien n'a été touché ou emporté. L'Effort Camerounais lui rendit l'hommage suivant: "Il a passé à travers la vie comme un météore. Il a transmis au journal sa jeunesse, sa vitalité, sa diligence, son enthousiasme, sa compétence".

Père Anthony Fontegh (Kumbo/ Nord -Ouest) : Il a été tué en 1990 à Bamenda.

Les Soeurs Germaine Marie Husband et Marie Léonne Bordy (Djoum-2 août 1992) : Responsables du dispensaire de la mission catholique de Djoum, ces deux religieuses de la Congrégation du Sacré Coeur ont été abattues dans leur résidence.

Le jardinier de la paroisse a été tenu pour coupable, et condamné à la peine capitale.

Abbé Materne Bikoa : Ordonné en 1979. Études au Grand Séminaire de Nkol Bisson. Il arrivait exactement lorsque les assassins étaient en train de tuer l'Abbé Kounou. Témoin inopportun, il fut tué lui aussi.

Abbé Apollinaire Claude Ndi : Il était Curé de Nkol-Tob par Awaé, Yaoundé. Assassiné à Yaoundé dans la nuit du 20 au 21 avril 2001, à Nkolndongo, par un inconnu.

Les Evêques camerounais ont dénoncé le meurtre de ce prêtre comme "un assassinat qui allonge la liste des Ouvriers apostoliques tués pour des mobiles et dans des circonstances jamais éclaircies par les enquêtes de police".

Abbé Joseph Yamb : Ordonné prêtre vers 1941. Curé à Mandoumba (Diocèse d'Eséka). Il a été assassiné par des voleurs qui cherchaient de l'argent.

Abbé Barnabé Zambo : Né vers 1955 à Nsimalem, Archidiocèse de Yaoundé. Passé à l'Archidiocèse de Bertoua, où il était Curé de Mbang. Mort le 24 mars 1989 dans des conditions jamais élucidées.

Frère Yves Marie-Dominique Lescanne (+29 au 30 juin ) : Il faisait partie des Petits Frères de l'Evangile, fondateur du Foyer de l'Espérance de Yaoundé, trouvé assassiné dans la nuit du 29 au 30 juin à Maroua au Cameroun, par un des jeunes qu'il avait aidé à sortir " de la rue ".

Frère Anton Probst : 68 ans, Allemand, de la Congrégation des Missionnaires Clarétins, tué dans la nuit du 24 décembre 2008 par des malfaiteurs qui étaient entrés dans le Noviciat d'Akono. Après la Messe de Noël, il retournait dans sa chambre quand il a surpris des voleurs qui le frappèrent, en le laissant inanimé. Il était au Cameroun depuis 11 ans, après 24 ans passés en République Démocratique du Congo.

Cellule de communication du CODE