Message du CODE

Suite aux deux attentats survenus le mercredi 22 juillet dernier dans la ville de Maroua, le Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora (CODE) tient à exprimer toute son horreur et condamne ces actes qui ont endeuillé l’ensemble de la communauté nationale.

Pour rappel, ce 22 Juillet 2015, deux terroristes se sont fait exploser aux environs de 14 h 30mn au quartier Barmaré et à l'entrée du marché central de la ville de Maroua. Le bilan de ces attentats est de treize (13) morts, dont les deux (2) kamikazes et de trente-deux (32) blessés.

Tenez-vous bien, âmes sensibles : c’est deux fillettes d’à peine 15 et 20 ans, qui ont été utilisées comme bombes humaines. Des gamines qui étaient des mendiantes, or dans la sébile tendue à tout bout de champ pour implorer la générosité de bonnes volontés, se cachaient des explosifs meurtriers

Le CODE souligne que ce nouvel attentat odieux et les autres attaques perpétrées dans le grand nord, sont une illustration supplémentaire de la nécessité et de l’urgence d’une action camerounaise encore plus résolue et mieux coordonnée pour lutter contre le fléau du terrorisme et de l’extrémisme violent.

En ces moments douloureux pour le Cameroun tout entier, le CODE tient à saluer la mémoire de nos compatriotes tombés sur le théâtre de ces opérations macabres.

Le CODE présente ses condoléances aux familles éplorées et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Pour le CODE, nous l'avons toujours dit et ne cesserons de le dire, c’est Paul Biya qui a fait de l’Extrême-nord du Cameroun un terrain de prédilection pour les terroristes.

Quelle thérapie contre cette peste qui risque de nous exterminer tous au rythme effroyable avec lequel elle se répand ? Comment peut-on semer autant la mort de cette façon dans des régions abandonnées par le pouvoir de Yaoundé depuis des lustres ?

Depuis trois décennies le régime de Paul Biya a complètement abandonné la région de l’Extrême-nord du Cameroun . Aucun investissement public de l’État, non entretien des infrastructures devenues obsolètes, pauvreté, misère, épidémies diverses.

Voilà les œuvres d’un régime irresponsable et illégitime qui utilise la guerre contre Boko Haram plutôt comme une propagande politique au profit de Paul Biya, à qui l’on attribue tous les succès. De quels succès parlons nous?

Chers compatriotes, c'est le moment de réfléchir aux causes indirectes de ce double attentat.

Une fois de plus, le CODE exprime sa gratitude à nos vaillants soldats engagés au front, qui se battent au prix de leur vie pour que la République ne soit pas abandonné entre les mains de ces criminels de Boko Haram.


Fait à Bruxelles le 22 juillet 2015.

Pour le CODE - Elie KADJI, Président
Courriel: comitedecoordinationcode@yahoo.fr
http://lecode.canalblog.com
Association légale : N° d’entreprise 472 85 56 63