17 août 2008

CAMEROUN – FEUILLES DE LA RESISTANCE : Le droit du Peuple camerounais à l’insurrection armée

Toute bonne démocratie est une dictature exercée par le peuple. Car, comme tout souverain historique, le peuple souverain a le droit de vie et de mort sur chacun de ses sujets, y compris donc et surtout sur ceux qu’il a choisis pour le servir à des postes de représentation et de direction de son Etat. Les sytèmes démocratiques des pays dits développés reposent sur et sont protégés par ce principe cardinal, avec le droit du citoyen de porter les armes et de constituer des milices citoyennes aux Etats-Unis, et le droit sacré et le... [Lire la suite]
29 juillet 2008

Que veulent les Camerounais de la diaspora ?

Ils veulent la totalité de leurs droits citoyens, c'est-à-dire le droit de vote et le droit d'être éligible au pays à tous les niveaux. Exigences peu révolutionnaires quand on y réfléchit, car les Camerounais de la diaspora sont totalement exclus de l'activité politique chez nous qui, pourtant, organisons des fêtes pour dire adieu à nos frères et sœurs quand ils s'en vont à l'étranger. Lire l'article >> >>>
Posté par code à 01:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2008

Afrique - L’inflation de la révision constitutionnelle : La nouvelle pathologie politique africaine

Pourquoi ce permanent « tango démocratique » en Afrique ? Qu’est-ce qu’est réellement l’Afrique ? Que veut-elle devenir ? Comment s’y prend-t-elle aujourd’hui ? Il n’est point besoin d’être afro pessimiste pour faire ce jugement d’existence : En dehors de l’actuelle hausse des prix des denrées alimentaires, l’Afrique connaît une autre inflation largement plus meurtrière à long terme en ce sens qu’elle bloque l’émancipation politique et économique de ses populations.Lire la suite >>> >>>
Posté par code à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2008

Cameroun : CINQUANTENAIRE DE L’ASSASSINAT DE « Mpôtôl » UM NYOBE : UN HOMMAGE MERITE POUR UN NATIONALISTE DE MERITE

Nous nous adressons au premier chef ici au Peuple nationaliste Camerounais agissant. Il n’est pas inutile de rappeler que sous la couverture du Gouvernement fantoche d’alors à Yaoundé, les forces rétrogrades néocolonialistes françaises assassinaient, le 13 Septembre 1958 à Boum Nyébél selon la version officialisée, des combattants de la lutte de libération du Cameroun dont Um Nyobe, un de ses principaux animateurs et leaders.Lire l'article en fichier PDF ici >CINQUANTENAIRE_OUM 
Posté par code à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2008

Confidentiel : Brice Nitcheu écrit au Président du Mali au sujet de la révision de la Constitution du Mali

« Une véritable leçon de courage politique aux dictateurs corrompus comme Paul Biya dont le règne est une longue litanie de scandales et de meurtres » Monsieur le Président de la République, cher Frère Le CODE (Collectif des organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la diaspora), par ma voix, vous adresse ses vives félicitations pour le travail extraordinaire que vous accomplissez avec courage, intrépidité et brio à la tête du Mali, un pays qui a croupi pendant de longues décennies sous une dictature... [Lire la suite]
29 avril 2008

Que veulent les Camerounais de la diaspora ?

Ils veulent la totalité de leurs droits citoyens, c'est-à-dire le droit de vote et le droit d'être éligible au pays à tous les niveaux. Exigences peu révolutionnaires quand on y réfléchit, car les Camerounais de la diaspora sont totalement exclus de l'activité politique chez nous qui, pourtant, organisons des fêtes pour dire adieu à nos frères et sœurs quand ils s'en vont à l'étranger. Quelle arnaque ! Pour les délester ensuite dans leur dos de tous leurs droits ! C'est que notre pays qui dans les textes de sa Constitution de... [Lire la suite]
Posté par code à 01:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 décembre 2007

CAMEROUN - INSÉCURITÉ :La terreur comme moyen de soumission des populations

Alors que de nombreuses interrogations suscitent le débat sur la recrudescence de l’insécurité au Cameroun, et que  le doute commence à gagner meme des députés du  RDPC,  il revient  aux  témoins de l’histoire contemporaine que nous sommes de relever les accointances  maffieuses et occultes qui honorent le  régime de Paul Biya. L’enquête sur l’assassinat en 1996 du Dr Thimoté Olinga lié au scandaleux dossier de privatisation de la Sodecoton fut, comme pour les multiples autres meurtres, enterrée par... [Lire la suite]
Posté par code à 23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 juin 2007

Afrique - L’inflation de la révision constitutionnelle : La nouvelle pathologie politique africaine

Pourquoi ce permanent « tango démocratique » en Afrique ? Qu’est-ce qu’est réellement l’Afrique ? Que veut-elle devenir ? Comment s’y prend-t-elle aujourd’hui ? Il n’est point besoin d’être afro pessimiste pour faire ce jugement d’existence : En dehors de l’actuelle hausse des prix des denrées alimentaires, l’Afrique connaît une autre inflation largement plus meurtrière à long terme en ce sens qu’elle bloque l’émancipation politique et économique de ses populations.C’est l’inflation de la révision constitutionnelle. Elle est devenue... [Lire la suite]
Posté par code à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2007

Félix Moumié : Un martyr de la révolution et du nationalisme camerounais

Jean Koufan Menkene *, historien retrace la trajectoire du président de l'Upc assassiné à Génève.Le 3 novembre 1960, Félix Moumié président de l'UPC décédait assassiné à Genève en suisse. Sa mort à 35 ans mettait fin à une activité militante intense et tumultueuse en faveur de l'indépendance et de la réunification du Cameroun. Qui était Félix Moumié ? Médecin Africain à une époque où il en manquait cruellement, playboy de la politique, tribun incendiaire un brin mégalomane, membre de l'Internationale révolutionnaire, très... [Lire la suite]
Posté par code à 23:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 mars 2005

Les photos des Camerounais décédés en Guinée Conakry

( Source Bonaberi.com) Note de la Rédaction ( de Bonaberi.com)  : Le Quotidien Le Jour a publié dans son édition du 19 Mars 2008 les photos de neuf des 11 étudiants décédés lors du naufrage de Conakry. Selon ce même journal, avant la catastrophe, la communauté estudiantine Camerounaise ne comptait pas moins de 250 âmes à l'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, répartis dans les filières polytechnique (mécanique et métier d'ingénierie), pharmacie et médecine. Ci dessous les photos de la majeure partie des décédés. ... [Lire la suite]
Posté par code à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]