17 janvier 2008

Cameroun : « Nous disons non et non au gouverneur de la province du littoral au Cameroun » Asbl CEBAPH- LIBERAL

Dans un communiqué rendu publique le 16 janvier 2008 à Douala   l'asbl LIBERAL-CEBAPH, association de droit Belge et membre du CODE  s’insurge contre la décision du gouverneur de la province du littoral d’interdire toute manifestations publique à Douala au Cameroun. Lire l'intégralité du texte ici >>  >>>  >>>
Posté par code à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2007

Collectif National contre l'Impunité au Cameroun ( CNI) : Silence, on tue!

Le 03 novembre 2007, un militaire de la Garde Présidentielle abat froidement un jeune homme au quartier Tsinga de Yaoundé. Son crime ? Avoir voulu traverser la rue juste après le passage d'un cortège de la première dame Chantal Biya, en provenance de l'aéroport de Yaoundé. Lire la suite >>>  >>>>
Posté par code à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2007

Cameroun : « Nous disons non et non au gouverneur de la province du littoral au Cameroun » Asbl CEBAPH- LIBERAL

Dans un communiqué rendu publique le 16 janvier 2008 à Douala   l'asbl LIBERAL-CEBAPH, association de droit Belge et membre fondateur du Code  s’insurge contre la décision du gouverneur de la province du littoral d’interdire toute manifestations publique à Douala. Cameroun : « Nous disons non et non au gouverneur de la province du littoral au Cameroun » Asbl CEBAPH- LIBERAL Le Cercle Belgo-Africain pour la Promotion Humaine ( CEBAPH), association de promotion des droits humains basée en Belgique et ayant des... [Lire la suite]
Posté par code à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2007

Collectif National contre l'Impunité au Cameroun ( CNI) : Silence, on tue!

Le 03 novembre 2007, un militaire de la Garde Présidentielle abat froidement un jeune homme au quartier Tsinga de Yaoundé. Son crime ? Avoir voulu traverser la rue juste après le passage d'un cortège de la première dame Chantal Biya, en provenance de l'aéroport de Yaoundé. Comme tous les Camerounais le savent lorsque le Président de la République et/ou son épouse se déplacent à Yaoundé les rues sont barrées pendant plusieurs heures sur sont trajet. Les citoyens ordinaires pris au piège doivent alors prendre leur mal en patience et... [Lire la suite]
Posté par code à 00:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]